Nos chevaux


Le Percheron

Droits réservés

L’histoire

L’origine du Percheron est très ancienne. Il est le fruit d’une sélection sur le travail à la ferme et le travail attelé. Le berceau de la race est la région du Perche. Des croisements effectués au XIXe siècle avec des étalons arabes ont pu faire dire que «le Percheron est un cheval arabe grossi par le climat et la rusticité des services auxquels il a été employé depuis des siècles ».

La race

Il est très polyvalent (carrossier, cheval agricole, cheval d’attelage) et d’un tempérament très calme. Ses allures sont vives et amples, ce qui le distingue des autres races de trait. Taille : 1,55m à 1,85m au garrot.

Au Haras : Le Haras national du Pin dispose d’une belle cavalerie de Percherons noirs ou gris : Toutoune de la Touche, Titeuf Cauvellière, Spectacle Fauvellière, Echo de Vanoise et Domenico de Theuret. Le Haras dispose également de sujets confiés jeunes par des éleveurs privés dans le cadre du Centre de Valorisation de la Race Percheronne.

Le Selle Français

Droits réservés

L'histoire


En chevaux de sport, le plus célèbre des étalons du Pin est le Pur-sang Furioso, importé d’Angleterre en 1946 et mort d’une crise cardiaque le 3 septembre 1967, après avoir effectué 22 saisons de monte et sailli 558 juments. Grâce au croisement avec des juments normandes et par ses descendants étalons qui ont essaimé dans toute l’Europe, il est à l’origine du type de chevaux de saut d’obstacles actuel et élément fondateur de la race des chevaux de Selle français.

La race


Origine : le Selle Français est issu de croisements dès le 19e siècle entre des Pur-sang anglais et des juments locales normandes. Il était appelé avant la seconde guerre mondiale le demi-sang anglo-normand. En 1958, il prend le nom de Selle Français. A partir de cette date, il est amélioré grâce à divers croisements et à la sélection sur l’aptitude sportive. Caractéristiques : l’un des plus solides et polyvalents parmi les races de compétition européennes, c’est un excellent sauteur et très doué pour de multiples utilisations, notamment en concours complet et saut d’obstacles. Taille moyenne : 1,65m à 1,70m au garrot.

Au Haras : Ultra Maugrey est un selle français bai né en 2008. C’est un chic cheval issu du croisement de l’agile Quite Easy et de l’importante Camargo. C’est un cheval d’obstacles principalement.

Le Lipizzan

Droits réservés

L'histoire

Le Haras de Lipicca a été fondé au XVIe siècle. La race Lipizzan a été créée à partir de 3 étalons de race espagnole. Aujourd'hui, on compte environ 3 000 lipizzans.

La race

Origine : la race Lipizzan est originaire du haras de Lipicca (en Slovénie, proche de la frontière italienne). C'est une race de dressage importante. L’École d'équitation espagnole de Vienne n'a que ces chevaux.

Au Haras : Flash et Flamenco, deux jeunes frères.

Le Barbe

Droit réservés

L’histoire

Déjà appelé cheval de Barbarie par les auteurs romains il y a plus de 2000 ans, le Barbe a toujours été élevé par les tribus nomades (de la Lybie au Maroc en passant par la Tunisie et l‘Algérie) et depuis longtemps en France. Physiquement très endurant et supportant sans peine toutes les privations, il quitta très tôt les pays du berceau de race pour rayonner en Italie, Espagne et France sous la selle de guerriers mal connus donc désignés sous le nom de barbares qui fut aussi attribué aux chevaux barbes.

La race

On le trouvera plutôt alezan et gris en Tunisie, plutôt gris en Algérie, plutôt gris et bai au Maroc avec toutes les variantes de ces familles de robe. Pas toujours très élégant, il est toujours efficace et agréable à monter.

Au Haras : Kheir est un étalon Barbe-arabe, né en 2005 en Algérie. Il toise 1,55 m et pèse 455 kg. Ce cheval est un cadeau présidentiel offert par le président algérien Mr Bouteflika à Mr Nicolas Sarkozy en 2008. Mis à disposition des Haras nationaux, il réside depuis quelques années au Haras national du Pin. Il est très vif et joueur. Ces qualités sont valorisées pendant les spectacles par des numéros en liberté.


Le Cheval Miniature

Droits réservés

L’histoire

Fin 19ème siècle, un certain nombre de petits chevaux Anglais et Hollandais, furent exportés aux USA et utilisés dans les mines de charbon des Appalachees jusque dans les années 1950.
Il faut attendre 1978 pour la création du Stud-Book des Chevaux Miniatures et l'apparition ainsi d'une race standardisée.
On constate donc que la dispersion mondiale des "Minis" a permis leur multiplication en nombre, principalement sur les deux Amériques, la Grande Bretagne et les Pays-Bas.


La race

Le Cheval Miniature se présente comme la réduction la plus parfaite et la plus petite possible d’un cheval de grande taille de type léger, quel qu’en soit le type, pourvu qu’il soit d’une parfaite conformation.
Selon la formule consacrée : « A big horse in a small package ». Le cheval miniature est puissant, élégant, agile. Il doit mesurer moins de 86 cm au garrot. Son caractère est naturellement doux.


Au Haras : Plume est un cheval Miniature entier de 85 cm au garrot et qui pèse environ 100 kg. Plume participe aux spectacles. Il est capable de sauter à travers un cerceau, de se cabrer ou de jouer au foot avec un gros ballon. Très attachant et du fait de sa petite taille, il participe également à des activités pédagogiques avec les groupes scolaires.

Le Shetland

shetland, baptêmes, poney, manège, enfants

Droits réservés

L’histoire


Au XIXe siècle, ils furent très utilisés comme poney de fermes, mais aussi dans les mines de charbon. Ce n’est que depuis un siècle que leur utilisation s’est étendue aux pratiques de loisirs, notamment pour les enfants, sous l’influence de la couronne britannique. Aujourd’hui encore, ils sont principalement dédiés à être les montures des jeunes enfants, ou utilisés à l’attelage.


La race

Le Shetland est originaire de l'archipel écossais qui porte son nom, situé  au large de l'Ecosse et de la Norvège en pleine Mer du Nord.
Les premières preuves de sa présence sur les îles Shetland remontent à l'age de bronze. Plusieurs théories tentent d'expliquer l'arrivée du poney sur ces îles perdues. La plus probable serait celle des chevaux des steppes eurasiennes qui s'y seraient introduits lors de l'ère glaciaire. On pense même que des chevaux espagnoles ou arabes s'y seraient échoués après avoir fait naufrages lors des grandes croisades. Ceci expliquerait la présence de poneys gris sur certaines îles. De plus, les races norvégiennes de chevaux ont très certainement influencé le Shetland tel que nous le connaissons aujourd'hui, car au moyen âge, il existait déjà des relations commerciales entre la Norvège et les îles Shetland.

Sa petite taille s'explique part le climat et l'environnement particulièrement hostile qui régnait sur ces îles. En effet, l'organisme des poneys s'est tout simplement réduit afin de résister au mieux à la nourriture pauvre et aux conditions de vie difficiles.

La race autorise toutes les robes sauf, l’appaloosa.


  Au Haras : Très attachant et du fait de sa petite taille, il participe aux activités pédagogiques avec les enfants et les groupes scolaires : Soins, pansage du poney, Baptême poney

Le Welsh

L’histoire

Le welsh que l'on peut aussi appeller poney gallois est originaire du Pays de Galle. Son évolution est encore peu connue mais le Welsh serait issue des poneys celtes. A l'époque de Jules César, les Romains auraient croisés des chevaux orientaux avec des chevaux locaux. Ensuite au xvie siècle vient une époque très difficile pour ce poney, qui manque disparaître : un édit royal ordonne l'abattage de tous les chevaux ne dépassant pas une certaine taille. Heureusement le poney Welsh perdure grâce au fait qu'il soit reclu dans les montagnes.

La race

Le Welsh est un poney qui peut toiser de 1.22m à 1.48m. Pour ce qui est de son poids il peut toiser de 200 à 450kg. 

C'est un poney fait pour le sport. Il brille dans de nombreuses disciplines, car il est courageux intelligent et possède des allures exceptionnelles. De plus il a un don naturel pour l‘obstacle. On le retrouve aussi souvent en attelage ou il y est très demandé.

Cependant il peut être tout simplement un poney familial. Avec l‘avantage de présenter quatre sections : du welsh A au welsh cob, les enfants comme les adultes trouveront une monture qui convient à leur taille.

 Au Haras : E-Freeze est un poney Welsh né en 2014. Petite anedocte: Ce poney provient d'un transfert d'embryon congelé!

Le Mérens

Mérens, cheval, Pyrénées, Crédit photo : Pernette Minel

L’histoire

L'histoire de la race Mérens est intimement liée à celle de sa terre d'origine, les Pyrénées, comme en témoignent de nombreux mythes et légendes à son sujet.

L'origine du Mérens est très ancienne, il est domestiqué à partir du néolithique ou de l'âge du bronze, la sélection par l'homme faisant peu à peu évoluer son modèle vers l'actuel

En 1946, l'armée cesse définitivement d'utiliser le Mérens comme cheval d'artillerie en montagne, ce qui correspond aux débuts du déclin de la race9. La population chute drastiquement pendant la seconde moitié du xxe siècle, avec la modernisation des transports et de l'agriculture.

La Race

Encore parfois nommé poney ariégeois, le Mérens est une race française de petits chevaux de selle et de trait léger rustiques à la robe noire. Il est originaire de la vallée de l'Ariège, dans les Pyrénées centrales, dans le sud de la France et le nord de l'Espagne, près d'Andorre.

C'est un bon cheval de randonnée, d'attelage et de voltige, également utilisé pour l'entretien écologique des régions montagneuses grâce à son pied sûr et sa rusticité. 

Au Haras : Falcao est un jeune Mérens.

Les chevaux des artistes

La Compagnie Atao, quant à elle, est arrivée début mars 2017 au Haras national du Pin.

8 chevaux la composent : 4 Lusitaniens dont trois de la ligné Vega et un Andrade, 3 Pure Race Espagnoles et un poney Pottiok.

Le cheval de race Lusitanien est originaire du Portugal (appelé auparavant Lusitanie), considéré comme étant le cheval des rois aux XVIIème et XVIIIème siècles. C'est un cheval docile et coopératif, ce qui fait de lui un cheval utilisé pour les corridas, le spectacle, le loisir et l'attelage.       

Copyright : Anaïs CLERET      

Le Pure Race Espagnole est un cheval de selle originaire d'Andalousie dont l'élevage a débuté au XVIème siècle. De nos jours, cette race est utilisée et recherchée pour le dressage de compétition (haut niveau) mais aussi pour les corridas, l'attelage, les arts du cirque et du spectacle. La qualité de ses allures et son bon tempérament sont appréciés au cinéma.

PRE, dressage, haute école, espagne

Crédit photo : Mélanie Guillamot

Le Pottiok s'installe dans les montagnes du Pays Basque et résiste au climat très perturbé des dernières glaciations de la fin du quaternaire. Naturellement sa morphologie a évolué avec les conditions écologiques et historiques, mais personne ne conteste le fait que le Pottiok, après tant d'années accroché à nos montagnes, constitue une race primitive locale. Les Basques eurent la sagesse de ne pas décimer les troupeaux de petits chevaux, comme cela se passa dans beaucoup d'autres régions ; au contraire ils l'exploitèrent avec d'autant plus de facilité que le Pottiok ne demandait aucun soin particulier : il suffisait de venir chercher dans la montagne les produits de l'année, généralement destinés à la boucherie. Au 19ème siècle, on l'utilisait dans les mines de la région mais aussi dans celles du Nord et de l'Est de la France, car de petite taille, il est robuste et peu exigeant. Il fait partie de la culture basque et fût très utilisé dans la contrebande entre France et Espagne.

Nos partenaires

Logo footer

Nous suivre

Contact

Haras National du Pin
61310 Le Pin au Haras

Téléphone : +33 (0)2 33 36 68 68

info@harasnationaldupin.fr